24/09/2006

FLAMAND OU WALLON ?

 

19 juillet 1940 (extrait journal)

"Rien encore. Les lettres arrivent de plus en plus nombreuses au camp et je ne reçois rien. La plupart arrivent de Bruxelles mais il en est quand même venue une de Charleroi. Quand donc saurai-je à quoi m’en tenir du sort des miens ? Question angoissante. Sont-ils vivants ou morts ? Ont-ils reçus mes lettres ou sont-ils encore plongés dans le doute à mon sujet ? Qui sait s’ils ne me croient point mort à ce moment ? Et notre départ n’est toujours pas fixé. Sera-ce pour ce mois ? On le prétend encore quoique avec moins de vigueur déjà. Il paraîtrait que les journaux belges ont publié que nous rentrerions pour le 31 juillet. Serait-ce Dieu possible ?

J’aspire tant à rentrer au pays afin de revoir les miens mais j’ignore tout de la vie qui m’attend. Je n’ai plus de situation : que ferais-je pour nourrir ma femme et mon enfant ? Je ne fais encore aucun projet et d’ailleurs comment en ferais-je. Je ne connais aucun métier en dehors du métier des armes".

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

10 Juillet 1940 (extrait journal)

 "Je n’ai pas reçu de lettre à la date escomptée (...). De plus en plus, l’on parle de départ. Certains fixent la fin du mois comme date ultime, d’autres vont jusqu’à dire que nous partirons le 16 ou le 18. Qui a raison ? Ni l‘un ni l’autre peut-être. La vie ici devient morne, ennuyeuse. Cette vie en commun d’hommes mécontents de leur sort aigrit les caractères et l’on voit naître des disputes à propos de rien.

Moi, je m’ennuie, j’ai à peine le courage d’écrire, je n’ai rien à lire et pour m’occuper j’étudie, sans aucun goût, des rudiments d’allemand (...). Je pense de plus en plus à ma famille. Ne recevant pas de nouvelles, je me prends parfois à avoir des idées noires sans aucune raison pourtant (...)".

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Wallon ou Flamand ? (extrait journal)1er juillet 1940 "Grande joie parmi les officiers belges ce matin. Quatre lettres sont arrivées au camp (...). Les lettres disaient que de nombreux prisonniers belges étaient rentrés au pays. L’espoir vint donc de faire un nouveau bond dans nos cœurs et c’est tout joyeux que nous avons écrit notre lettre bimensuelle. Pour ma part, j’escompte une lettre pour dimanche prochain et notre libération pour le 22 juillet. Cela se vérifiera-t-il ? Plaise au ciel !

Depuis samedi est arrivée au camp une commission linguistique chargée de déterminer exactement si l’on est Wallon ou Flamand. Elle se compose d’un civil belge (un Flamand) professeur à Berlin et d’un Allemand. Tous, nous devons passer devant eux pour être interrogés. De cette opération sortira notre affectation linguistique. Il paraîtrait que la Belgique formerait bientôt un royaume fédératif comprenant une partie flamande : Hollande et Flandres belge et française  (capitale Lille). La deuxième partie (...) comprendrait la Wallonie, le Grand Duché et le nord de la France (capitale ?). La capitale de l’ensemble serait Bruxelles. Voilà les derniers racontars.

Les commentaires sont fermés.